Le droit du sol pour les étrangers

 

Le droit du sol pour les étrangers est au centre de l’actualité depuis longtemps et les clivages sont importants parmi les politiciens français. Déjà, comprenons ce qu’est le droit du sol : un enfant né d’au moins d’ un parent français obtient la nationalité française. Une seconde option permet à un enfant de parents étrangers d’obtenir la nationalité française à l’age de 18 ans, si l’enfant a passé au moins 5 ans sur le territoire français, entre 11 et 18 ans. Dans ces deux cas, devenir citoyen Français devient automatique. Mais en pleine période électorale, on entend tout est son contraire concernant les prochaines modifications possibles de ce droit du sol. Nicolas Sarkozy, par exemple, prône des modifications dans ses discours et écrit le contraire dans son dernier livre. Nul doute que ce sujet épineux fera débat et que cela pèsera lors la prochaine élection présidentielle de 2017. Le débat sur l’immigration et la sécurité ressortira alors du placard et quelques politiciens joueront de cette peur pour faire pencher les votes des citoyens du pays, une fois plus. Mais ne nous laissons pas submerger par les émotions et gardons la tête froide jusqu’au moment crucial de l’élection présidentielle de l’an prochain.

(Visited 48 times, 1 visits today)